Nouvelle question de recruteur à la mode : Qu’avez-vous fait pendant le confinement ?

Oui, il y aura un après. La vie reprendra son cours, et, progressivement, nous allons retrouver une existence "normale". Sera-t-elle changée par rapport à l’avant ? J’espère que oui (plus de douceur, plus de respect…), mais je laisse cette question aux sociologues, anthropologues et autres détenteurs de boule de cristal. Une chose est sûre : si vous êtes en transition professionnelle, vous aurez certainement à faire face à une nouvelle question en entretien : qu’avez-vous fait pendant le confinement ?

La question cachée

Au moins cela nous changera de nos trois qualités et où l’on se voit dans cinq ans ! Mais plaisanteries à part, c’est une question intéressante, qui évidemment en cache une autre : avez-vous mis à profit ce temps, ou l’avez-vous subi ? Et même si vos conditions de vie ne vous ont guère permis de faire autre chose que de vous occuper des enfants et du ménage, comment vous êtes-vous organisé pour faire face à cette épreuve ? Répondre à cette question est peut-être le cadet de vos soucis aujourd’hui, mais y réfléchir permet à la fois de se projeter et de se préparer.

Convaincant et crédible

Comme pour toute question prévisible, il convient de préparer une réponse. Quelle sera la vôtre ? Et comme pour la plupart des questions nous invitant à nous exprimer sur nos compétences ou nos qualités personnelles, il est important, pour être convaincant et surtout crédible, d’illustrer sa réponse avec un exemple. Et tant qu’à faire, un exemple qui mettra en valeur les qualités requises pour le poste dont il est question.

A vous de juger

Réponse 1 : « J’ai cherché un job, j’aidais mes enfants avec leurs devoirs et j’ai enfin rangé le bazar dans notre chambre d’amis ».

Réponse 2 : « J’ai deux enfants de six et onze ans, qui n’avaient plus de cours, et l’école envoyait des devoirs toutes les semaines. Je souhaitais continuer mes recherches d’emploi, mais j’avais à cœur de soutenir mes enfants. J’ai donc établi un planning journalier où je consacrais minimum quatre heures à mon réseau, et deux heures aux enfants. Je les aidais à s’organiser le matin, puis je faisais deux points avec eux pendant la journée pour m’assurer qu’ils avançaient ou pour jouer un peu avec eux s’ils avaient besoin d’un break. Et pour me maintenir en forme physique, j’ai entrepris de redécorer et réorganiser une pièce chez nous qui servait de débarras. A la sortie du confinement, les garçons étaient à jour, et j’avais une belle chambre pour accueillir mes amis ».

Quels sont les messages clé ?

Réponse 1 : J’ai fait comme j’ai pu.

Réponse 2 : Je suis quelqu’un d’organisé(e) et de volontaire. Je sais équilibrer mes besoins professionnels et familiales, même sous stress. Je sais « manager » mes troupes, mais aussi leur lâcher la bride quant il faut. Je sais également m’occuper de moi, en faisant des choses utiles et qui me plaisent. En somme, je possède toutes les qualités requises pour le poste de directrice commerciale que vous cherchez à pourvoir.

Vous êtes une STAR !

Remarquez également la structure de la réponse 2 qui la rend efficace : Situation / Tâche / Action / Résultat. Cela fonctionne aussi en anglais : Situation / Task / Action / Result : STAR. Je recommande cette structure simple et efficace pour mettre en valeur toutes vos réalisations, avant, pendant ou après le confinement !

 

Dean Groman