Philippe Poupée Saint Gobain

Que vous évoque For leaders in motion ?

Je vois une cohérence avec le nom de l’entreprise « Nexmove », ainsi qu'une dynamique de mouvement. L’appui au repositionnement et à la transition professionnelle doit être actif et donner de la cadence.
« Leaders in motion » m’évoque la continuité dans le rythme de vie des dirigeant⸱es qui allient accélération et prise de recul et non une brèche ou une cassure.
Cela correspond bien à l’état d’esprit de Nexmove, entreprise agile, tournée vers l’action et en marche !

Quelles sont les qualités incontournables du·de la dirigeant·e d’aujourd’hui ?

Au-delà des qualités managériales classiques (gestion, prise de décision, éthique …), que l’on attend bien entendu d’un·e dirigeant·e, je mettrais en avant :
  1. la capacité d’anticipation et le sens des opportunités tant au regard des tendances extérieures à son entreprise qu'au regard de son propre environnement interne.
  2. l’intégrité morale et personnelle dans un monde où démesure, calculs, et égocentrisme peuvent prendre le pas. Hauteur de vue, respect des personnes et des idées, refus de l’intrigue et sens de l’intérêt général en sont les composantes.
  3. L’empathie et la proximité vis-à-vis des collaborateurs et collaboratrices de l’entreprise. Pas seulement le 1er cercle et les hauts potentiels mais l’ensemble des équipes qui concourent au succès de l’entreprise et au bien commun. La tolérance, le sens de savoir remercier, le goût de l’équité, la capacité de « feedback », l’envie vraie que les équipes soient épanouies et en confiance sont les données de base.

Quelles grandes évolutions avez-vous notées dans la carrière d’un·e dirigeant·e ces dernières années ?

La position héritée d’un statut ou d’une formation initiale ne suffit plus pour assurer la conduite des affaires ; la vision large, la compréhension d’un monde multiculturel, l’importance de la diversité, la vitesse d’exécution se sont imposées dans l’agenda du dirigeant d’aujourd’hui.
Plus que détenteur d’un savoir, le⸱la dirigeant⸱e doit accepter que d’autres maîtrisent plus de choses mais qu'il ou elle donne le cap, arbitre les ressources et fédère les énergies.