Travailler avec les seniors

45 ans, c’est l’écart d’âge en entreprise entre la 1ère fonction et le départ en retraite. En France, le taux d’emploi des seniors fait de nous le mauvais élève de l’Europe. Et pourtant, travailler ensemble, c’est prendre appui sur une relation constructive et s’enrichir de nos différences. Voici trois bonnes raisons de travailler avec un senior en entreprise.

Une collaboration nourrie de son expérience et de sa prise de recul :

Ayons le réflexe de nous appuyer sur son expérience et son regard distancié.

L’expérience que le senior a à offrir est clef.
Je me souviens d’un projet que nous avions mené chez « A Compétence égale » sur l’employabilité et la lutte de discrimination à l’égard des seniors.

L’étude mettait en exergue que les seniors se sentaient moins en confiance à cause de leur statut de seniors.

Lors des rendez-vous de speed-dating organisés afin de faciliter leur accès à l’emploi, certains seniors affichaient leur séniorité comme un frein majeur.

À la question pourtant : qu’avez-vous appris depuis 10 ou 15 ans ? Les réponses étaient jalonnées d’expériences professionnelles aussi riches que constructives.

Un senior a connu dans sa carrière différents cycles, son regard sur notre situation pourtant si spécifique est nourri de sa vision plus globale et de son regard distancié.

Ne l’oublions pas, les grands patrons français ont tous plus de 45 ans. Alors pourquoi l’expérience ne nourrirait-elle que les dirigeants ?

 

Une interaction enrichie de l’expertise métier et sectorielle du senior :

Une filière d’expertise se construit au prix d’années professionnelles souvent incompressibles.

La connaissance d’un secteur d’activité et des personnes clefs qui le composent prend aussi du temps.

Le risque bien souvent est de passer outre l’apport que le senior peut offrir aux jeunes entrants.

Ces derniers ont soif d’apprendre les contours et les us et coutumes de la profession qu’ils embrassent, seulement, ils n’ont pas le réflexe de s’appuyer sur leurs ainés : c’est dommage.

Le développement massif du management de transition est le meilleur exemple de l’apport de ces derniers pour réaliser des missions clefs dans des contextes de transition.

Ils sont immédiatement à la manœuvre avec leur bagage professionnel en main.

 

Le senior donne du sens et se nourrit de sa faculté de transmettre aux jeunes recrues :

Dans la dernière étape d’une carrière, les seniors expriment une motivation forte à transmettre aux générations suivantes.

L’impatience d’une carrière rapide et ascensionnelle a donné place à une envie de partage et transmission.

Dans notre travail d’accompagnement aux moments-clefs de la trajectoire professionnelle, nous recevons des témoignages de premières expériences professionnelles qui ont fait la différence.

Un mentor, bien souvent un manager ou une personne référente, aura pris le temps de transmettre ses compétences et des postures clefs pour appréhender leurs responsabilités et leur évolution future avec succès.

De cette relation de confiance et de complémentarité découle une attitude d’ouverture et la maturité venant, l’envie à son tour de transmettre le bagage essentiel du responsable en devenir.

 

En conclusion, si vous avez la chance de côtoyer un senior, partagez sans compter.

De ce travail ensemble, l’ouverture, la confiance et l’engagement seront votre tiercé gagnant.

 

Marie-Liesse Morgaut